Aujourd’hui, je viens avec ma première interview #Héroine. C’est notre jolie Cynthia qui s’est prêtée au jeu. Elle a 32 ans, elle est employée de banque et maman d’une petite Ambre âgée de 9 ans. Elle vit dans le 77 avec son compagnon. Elle est née en Guadeloupe et arrivée en France à l’âge de 16 ans. C’est la petite dernière d’une fratrie de trois, elle a deux grands frères.

Comment te définis tu ?

Cynthia: Je suis quelqu’un avec une certaine joie de vivre, déterminée, ambitieuse. Un poil capricieuse, et beaucoup trop emphatique.

Quelle est ta philosophie, ton leitmotiv  ?

Cynthia:  Je suis adepte et grande partisane du « one life ». Peu importe les étapes de ma vie, bonne ou mauvaise, je tiens absolument à avoir conscience que je n’ai qu’une seule et unique vie, pas de deuxième chance. Quand ça va mal, je pense à tous ces gens qui n’ont pas eu de deuxième chance et je profite du fait de vivre. Je ne me mets pas de limite quand il s’agit de me réaliser.

Comment as tu appréhendé ta féminité ?

Cynthia:  J’ai eu comme tout le monde ce passage où l’on tient absolument à renter dans ce moule si étroit imposé par les diktats de la mode. En vieillissant, on a conscience de son sex-appeal. Peu importe le physique, la femme est une arme de destruction massive en termes de séduction. C’est quelque chose que j’ai découvert et compris assez tôt. Etre une femme est incroyable à mon sens, car nous menons la danse, nous donnons la vie et nous avons cette faculté à être tellement forte et extrêmement sensible à la fois.

Pour toi, que signifie avoir confiance en soi ?

Cynthia:  Avoir confiance en soi pour moi signifie « j’ai conscience de qui je suis, je ne me surestime pas, je ne me sous-estime pas, j’ai juste autant de pouvoir que n’importe quel individu d’obtenir ce que je veux de la vie ». Beaucoup confondent avoir confiance en soi et être prétentieux. La confiance en soi n’est pas censé heurté notre entourage. C’est l’état d’esprit qui permet de se réaliser et de se lever chaque matin en se sentant plus fort qu’hier.

Quelle est ta plus belle victoire ? Ton plus grand échec ? Qu’en as-tu retenu ?

Cynthia:  Ma plus belle victoire c’est ma fille, être maman à 23 ans m’a fait faire un bond incroyable au niveau de la maturité. Ma fille c’est la révélation de ma vie. Elle a changé ma vision des choses, elle me donne envie de toucher les étoiles. Un enfant est très fort pour mettre les adultes face à leur vérité. Quand je vois ce petit être de 9 ans si vive et si intelligente, je peux dire oui c’est définitivement ma plus belle et plus grande victoire. Mon plus grand échec est mon mariage, je suis depuis divorcée, et sans m’étaler j’ai appris grâce à ça qu’on ne doit surtout pas se contenter de la direction que nous donne la vie, qu’on ne doit pas faire les choses pour se dire « je dois les faire parce que ça fait bien », nous devons faire les choses parce qu’on en a envie et que cela nous fait plaisir à nous pas aux autres.

Quelle est ta fierté quotidienne ? Au boulot, chez toi …

Cynthia:  Ma fierté c’est l’épanouissement de ma fille, de voir à quel point l’homme qui partage ma vie est heureux et d’avoir une situation professionnelle qui prévoit de très belles perspectives. Que ce soit en amour ou au travail je prends rien pour acquis mais j’en profite à 100% à l’instant T et c’est le plus important.

Quels sont les 3 conseils (ou plus) que tu aurais aimé recevoir et que tu donnerais à une femme ?

Cynthia:

  1. Ne jamais travestir sa personnalité pour plaire aux gens, tu t’entoureras de gens qui te ressemble et qui apprécierons ton authenticité, c’est le vrai challenge d’avoir un entourage stable et bienveillant.
  2. Soit avec un homme qui t’élève, qui fait de toi sa reine. Mais n’oublie pas d’assurer ses arrières peu importe les épreuves.
  3. Ne laisse aucune place pour les regrets dans ta vie. Tentes quittes à tomber, tu n’iras pas plus loin que le sol.

Te considères tu comme une héroïne, si oui ou non pourquoi  ?

Cynthia:  Oui totalement, je suis l’héroïne du livre de ma vie. Tout ce que je fais d’extraordinaire, je me le dois.

Merci à Cynthia pour ce partage. Vive les Héroïnes du quotidien. Si vous voulez partager votre expérience, n’hésitez pas à me contacter.

A bientôt…

signature