Comment apprendre à rebondir après un échec ? C’est une question que je me suis longtemps posée.

L’échec, quésako ? C’est un résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, manque de réussite; défaite, insuccès, revers: Subir un échec »

Source: Larousse

  • Accepter

Accepter l’échec est souvent douloureux par rapport au regard que vous vous portez (confiance en soi)  et à celui que les autres portent sur vous (crédibilité). Vous allez passer par plusieurs étapes avant d’arriver à l’acception pleine et totale.

  1. Vous passerez peut-être par la phase de déni, celle qui vous fera dire que c’est impossible et que vous êtes juste dans un mauvais cauchemar.
  2. Ensuite viendra la phase de choc, vous avez compris mais l’assimilation n’est pas complète.
  3. La troisième phase sera la colère, vous serez en colère contre vous, contre les autres. Vous vous poserez souvent la question, pourquoi moi ?
  4. Le rejet fera alors son apparition. Ce ne sera pas entièrement votre faute et vous rejetterez celle-ci sur les autres. Vous resterez focalisées sur les autres.

Ces phases peuvent être plus ou moins intenses. N’oubliez pas que certains facteurs ont pu jouer en votre défaveur mais que vous êtes responsable. Ne cherchez pas à minimiser votre responsabilité car elle est très importante pour que vous puissiez accepter.

  • Analyser

L’échec n’est jamais souhaité et quand il a eu lieu, on ne souhaite pas réitérer. Pour cela, il est bon de comprendre et d’analyser les différents facteurs qui n’ont pas été en votre faveur. Posez les choses cartes sur table sans tabou ! Vous pouvez tromper les autres mais pas vous-mêmes.

Précipitation ? Manque de confiance en soi ? Excès de confiance en soi ? Comportement défaitiste et/ou fataliste ?

Vous devez recenser de façon objective les causes racines, les comportements non appropriés et ce qui en découlent pour que l’étape suivante soit la plus précise possible.

Exemple: Si vous échouez à un examen, avant de remettre en cause l’examinateur ou le sujet, posez-vous des questions pertinentes. Me suis-je donnée les moyens de réussir ? Ai-je assez travaillé ? … ?

  • Comprendre / Capitaliser

Durant cette étape, ne mettez pas un point d’honneur à recenser les choses que vous auriez du faire de telle ou telle manière en occultant ce que vous avez fait de bien. Restez réalistes, basez-vous sur des faits et non des impressions. Vous avez échoué mais vous n’êtes pas l’échec. L’échec a une connotation très négative de par sa définition même mais il n’a pas que des effets négatifs. Il permet également de se repositionner, d’aborder les choses sous un nouvel angle et de chercher à regarder en profondeur ce qui nous a manqué la fois précédente. L’objectif est de comprendre et trouver les erreurs pour ne pas les reproduire.

  • Rebondir

De nouveaux challenges vous attendent, à vous de calibrer ceux-ci en fonctions des choses que vous avez à votre portée. Vos compétences, qualités… Toutes les choses qui vous permettront d’appréhender plus sereinement la route vers le succès.

Article complémentaire: APPRENDRE À S’OBJECTIVER EN 5 ÉTAPES

Certaines choses ne s’apprennent pas à l’école classique mais belle et bien à l’école de la vie. Il faut les vivre pour les comprendre. J’ai subi plusieurs échecs avant de réaliser que mon objectif n’était peut-être pas, rectification, que mon objectif n’était pas à ma portée. Je me surestimais et je voulais courir avant de marcher. Petit à petit, j’ai décidé d’avoir l’échec positif et de changer mon angle de vue. C’est tout le mal que je vous souhaite !

 

Quel est votre manière de rebondir après un échec ?

A bientôt…